la hauteur de la vie dit-elle

Publié le par Claire

«  non pas les grains de beauté mais la beauté, la hauteur de la vie. Si haute que parfois elle penche et ne coule pas. Si haute que parfois sa transparence transparait. c’est de l’eau. Son tranchant et sa pointe. De l’eau frost frame. COMPRENDRE CE QUE JE NIE. C’est une utopie. Arrête de couler. C’est un ultimatum. Toi ce navire qui prends l’eau.

 

Être vivante coûte que coûte. Mais ne t’épanche surtout. Toi cet arbre qui rends sève sans t’incliner. »

 

Louky Bersianik

 

Publié dans dessin numérique 2020

Commenter cet article

Diane Laberge 23/04/2020 18:30

Être vivante coûte que coûte ... tellement au centre de mon thème de réflexion. Comment ne pas fixer les dernières hypothèses? Comment ouvrir l’horizon quand il veut se refermer?
Merci à toi ... Merci à Louky Bersianik